Home Culture BIENTÔT LA RUE ANTA MADJIGUENE NDIAYE A RUFISQUE
BIENTÔT LA RUE ANTA MADJIGUENE NDIAYE A RUFISQUE
Écrit par La Cellule Communication   
Vendredi, 13 Mars 2015 19:56

Les plus belles pages de l’histoire du Sénégal ont été écrites à Rufisque. A la mythique  « Salle des fêtes » ou à la maison d’esclaves devenue, aujourd’hui, la prison des femmes. La participation, non négligeable, de la ville de Mame Coumba Lamb dans le commerce triangulaire (Rufisque-Gorée-Dakar), avait valu son inscription sur le tableau des quatre communes  de l’Afrique Occidentale Française.

QUI EST ANTA MADJIGUENE NDIAYE ?

A cette période-là, beaucoup d’esclaves sont passés par Rufisque, pour être exportés en Amérique. Parmi ceux-là, une Djolof Djolof du nom d’Anta Madjiguène Ndiaye capturée au Sénégal à l’âge de 13 ans, à la fin du XVIIIème siècle entre   1790 et 1806 et, vendue en Amérique.

Deux siècles après, l’actuelle équipe municipale de la ville de Rufisque, dirigée par M. Daouda Niang, envisage de donner le nom de cette esclave à la rue qu’elle avait empruntée, lors de son acheminement vers les USA. Il s’agit de celle qui mène à la maison d’arrêt des femmes ; notamment la Rue nationale.

Pour la petite histoire, arrivée aux USA, cette esclave sera mariée par son propriétaire, M. Kingsley, un blanc esclavagiste, chef d’exploitation agricole. D’où l’appellation d’Anna Kingsley en Floride, où elle s’était basée.

Mais, par la force des choses, elle deviendra une héroïne dans le pays de l’oncle Sam où elle va hériter, très difficilement, les biens de son époux. Marthe, la sœur de ce dernier, lui refusait une part de l’héritage, aidée par La législation en vigueur. Elle obtiendra gain de cause. La Cour suprême de l’Etat de Floride,  prenant en considération le traité de 1822, signé entre l’Espagne et l’Amérique, au sujet du droit des noirs.

Non instruite, elle a su se battre, conséquemment, jusqu’au niveau le plus élevé de la justice de l’Etat de Floride, pour démontrer qu’être noire n’était nullement une tâche indélébile, et ceci, contre les Blancs les plus durs de la théorie de l’inégalité raciale.

 

Le budget de la ville de Rufisque adopté à 6 684 305 495 F CFA

le budget de la Ville de Rufisque, exercice 2017, est adopté en recettes et en dépenses à la somme de 6 milliards 684 millions 305 mille 495 F CFA dont 5 368 969 378 FCFA, en fonctionnement, et 1 315 336 117 FCFA, en investissement.

RUFISQUE : Une Ville en mutation (Cellule de Com)

QUAI DE PÊCHE RUFISQUE

Nos Visiteurs

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
209
Hier :
474
Semaine :
1929
Mois :
8763
Total :
260199
Il y a 1 utilisateur en ligne
-
1 invité
se_module_calendrier_76 - style=default - background=
<<   201605<20174 mai 2017 >20176   >>201805
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
76201705

Ville de Rufisque