Home
LE MAIRE INVITE LES AUTORITES A FAIRE REGNER L’ORDRE DANS LA VILLE
Écrit par Cellule de Communication/ Jaraaf - Fodé   
Mercredi, 01 Avril 2015 16:32

Fini la récréation !  C’est du moins, ce que semble dire Daouda Niang, le maire de la ville de Rufisque. Tout est parti de la visite que ce politicien a rendue aux occupants illégaux de l’espace public qui ont été déguerpis, dans le cadre des opérations de désencombrement. Ne s’étend pas encore relevé de la gifle violente que le peuple rufisquois lui a administré le 29 juin dernier.

Dans ses soubresauts de bête blessée, il  a, avec une irresponsabilité qui frise l’indécence, tenu ces propos  aux marchands : « J’étais absent du pays quand l’équipe municipale exécutait cette mauvaise opération de déguerpissement. Dorénavant, je n’accepterai plus qu’on enlève une cantine ; retournez là où vous étiez, je vous soutiens et, le président Macky Sall me soutient ».  Et comme si cela ne suffisait pas, celui que ses concitoyens  appellent  le « dictateur », sous prétexte qu’il présentait ses condoléances  à des familles   endeuillée de la ville, a organisé une procession  dans les artères  de la ville, en compagnies de malabars   encagoulés. A quelles fins ?

 

En tout cas, ce qui est  contant, c’est que, deux jours après, un jeune marchand a mortellement poignardé un autre,  sur le boulevard Maurice Guèye, au lieu dit « garage Bargny ». Un drame qui a mis en émoi  toute la cité.

Pour parer donc à toute éventualité, le maire de la ville  a appelé les autorités  à prendre  toutes  les dispositions nécessaires, pour faire régner l’ordre.  Afin qu’un tel acte  ne se reproduise plus  dans la cité. Ce, à travers M. Moussa Guèye le coordonnateur de sa cellule de communication. ''Nous lançons un appel au procureur de la République, au préfet du département et au commissaire de police, afin que l’ordre soit sauvegardé dans cette ville. Il n’est pas question que certains sèment le désordre dans cette ville, prétextant la défense des marchands ambulants qui avaient illégalement occupé l’espace urbain’’, a dit M. Guèye. Il poursuit :
''L’occupation  désordonnée de la voie publique à Rufisque par les marchands ambulants est telle que les esprits s’échauffent vite à l’heure actuelle. C’est ce qui a été à l’origine de l’altercation qui a opposé (mardi matin) deux jeunes vendeurs de CD, originaires de la région de Louga qui se disputaient un petit espace. Rufisque est une ville qui appartient à tous ses enfants. Tout le monde est interpellé, pour apporter sa pierre à l'édifice''.
Il a réaffirmé la détermination de la mairie de Rufisque à assurer un suivi aux opérations de déguerpissement entamées il y a quelques mois et, dont l’objectif est, selon lui, de recaser les marchands sur d’autres sites.
''La mairie est déterminée à jouer son rôle. Elle doit veiller à ce que l’ordre règne dans l’espace communal. Nous allons pour ce faire prendre toutes les dispositions nécessaires… Ainsi nous allons prochainement recaser plus de 1.000 femmes vendeuses de légumes, sur ce site'' a-t-il annoncé, avant de terminer en ces mots : « après ce recasement, la municipalité  ne va plus tolérer d’étals sur le trottoir''.

 

Le budget de la ville de Rufisque adopté à 6 684 305 495 F CFA

le budget de la Ville de Rufisque, exercice 2017, est adopté en recettes et en dépenses à la somme de 6 milliards 684 millions 305 mille 495 F CFA dont 5 368 969 378 FCFA, en fonctionnement, et 1 315 336 117 FCFA, en investissement.

RUFISQUE : Une Ville en mutation (Cellule de Com)

QUAI DE PÊCHE RUFISQUE

Nos Visiteurs

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
49
Hier :
257
Semaine :
2707
Mois :
9255
Total :
260691
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités
se_module_calendrier_76 - style=default - background=
<<   201605<20174 mai 2017 >20176   >>201805
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
76201705

Ville de Rufisque