Home Culture GRANDE JOURNEE CULTURELLE et FOLKLORIQUE du COLLECTIF GENERAL des LEBOUS
GRANDE JOURNEE CULTURELLE et FOLKLORIQUE du COLLECTIF GENERAL des LEBOUS

 

Le temps d’un discours, aussi long soit-il, ne suffit guère pour dire et magnifier, à leur juste valeur,tous les hauts faits de ces défuntes personnalités. Au demeurant, je voudrais solliciter votre indulgence pour avoir très certainement omis des pans de leurs œuvres qui méritaient d’être évoqués à cette occasion. C'est en ces termes que le maire a continué son discours aprés avoir cité le parcours honorable de ces grandes figures à savoir : feux Mame Birame Ndoye, El Hadji Baye Mandiaye Wade, El Hadji Sangué Dieng et El Hadji Ndiagne Diaw

Discours du maire....

Mesdames,

Messieurs les Conseillers municipaux

Monsieur le Président du Collectif général des Lébous de Rufisque et Banlieue

Messieurs les Délégués de Quartier Autorités Religieuses et Coutumières

Mesdames, Messieurs les Représentants de la famille de feux Mame Birame Ndoye, El Hadji Baye Mandiaye Wade, El Hadji Sangué Dieng et El Hadji Ndiagne Diaw ;

Chers invités,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Il me plaît, à l’entame de cette adresse, de vous exprimer, ici, tout le plaisir, mais toute l’émotion qui m’habite, de m’associer à cette cérémonie d’hommage posthume, rendue à quatre éminents et illustres fils de Rufisque : feux Mame Birame Ndoye, El Hadji Baye Mandiaye Wade, El Hadji Sangué Dieng et El Hadji Ndiagne Diaw.

Je viens également, comme Maire de Rufisque, participer, à vos côtés, à ce travail de mémoire qui consiste essentiellement à revisiter la vie de ces fils de Rufisque pour mettre en exergue et magnifier les actes de courage, de générosité, de patriotisme, de citoyenneté qui ont ponctué leur existence, et qui méritent d’être connus de nos contemporains et des générations futures.

Cet exercice, plus qu’un devoir envers ces hautes personnalités aujourd’hui disparus, vise aussi, dans un monde caractérisé par une érosion, voire une déperdition progressive et quasi-irréversible de nos valeurs ancestrales, à trouver dans le passé, des références pour les jeunes générations en quête perpétuelle de repères.

Ils ont, tous les quatre, le dénominateur commun d’avoir laissé des traces ineffaçables, et posé des actes qui restent, à jamais, gravés dans l’histoire de notre cité et de notre pays.

Le parcours de chacun d’entre eux est riche de références qui ne doivent pas tomber dans les abimes de l’oubli.

Après feux Alioune Badara Mbengue et Youssou Mbargane Diop que nous avions honorés avec vous, en ces lieux, il y’a deux ans, vous avez bien voulu, Monsieur le Président, dans le même sillage et toujours fidèle aux objectifs de votre association, dédier la journée culturelle 2011 à feux Mame Birame Ndoye, El Hadji Baye Mandiaye Wade, El Hadji Sangué Dieng et El Hadji Ndiagne Diaw.

Ils ont tous, de leur vivant, donné le meilleur d’eux mêmes à leur pays, à leur ville et à la communauté léboue au sein de laquelle ils ont tous occupé d’éminentes fonctions.

Pour feu Mame Birame Ndoye, les griots ont chanté et continuent encore de louer ses hauts-faits de Ndey Ji Rew rassembleur. Père de l’éminent et très honorable Professeur de Médecine, Thianar Ndoye qui est lui aussi l’une des plus grandes fiertés de Rufisque, feu Mame Birame Ndoye a marqué son époque par les innombrables actes de générosité qu’il a eu à poser et par sa clairvoyance dans la gestion des affaires et la défense des intérêts de la communauté léboue.

Aujourd’hui, marchant sur les traces de son illustre père, Professeur Thianar Ndoye occupe les fonctions de Ndey Ji Rew, et tient lui aussi très haut ce flambeau ancestral, avec rigueur, perspicacité et efficacité, malgré le poids de l’âge.

Quant à feu El Hadji Sanghé Dieng, l’un des plus grands Lamanes de son temps, voire de toutes les générations, l’histoire nous enseigne qu’il fut un homme d’un courage et d’une générosité exemplaires.

Il se distingua particulièrement, entre autres faits héroïques et mémorables, par le rôle qu’il joua dans le déménagement, en 1905, sur son site actuel, du quartier traditionnel de Thiawlène.

N’eut été son courage face au colonisateur déterminé à construire le port sur le site qui abritait déjà les premiers établissements humains rufisquois, Thiawlème dont la survie des populations dépendait étroitement de la proximité avec la mer, se serait retrouvée aujourd’hui à des kilomètres des rivages de l’océan atlantique.

Pour éviter les conséquences désastreuses d’une transplantation des siens vers des terres éloignées de la mer qui est au cœur des activités socio-économiques et culturelles, El Hadji Sanghé Dieng proposa au colonisateur le recasement des siens sur le domaine foncier du littoral lui appartenant.

Mieux encore, il lutta avec acharnement et obtint que la nouvelle zone d’implantation de Thiawlène soit viabilisée.

Thiawlène lui doit ainsi d’être un quartier mieux urbanisé que les autres quartiers (Dangou et Thiokho) qui, à l’époque, avaient fait l’objet d’une réimplantation sur d’autres sites.

Visionnaire hors pairs, il jouissait du respect non seulement des membres de sa propre communauté, mais aussi et surtout, des colonisateurs, eu égard à son intelligence, à son sens élevé de l’honneur, de la solidarité et du devoir, ainsi qu’à son altruisme et à son engagement sans faille pour sa ville.

Dans la lignée de ses aînés précités, feu El Hadji Ndiagne Diaw a également joué, avec brio, sa partition. Conseiller coutumier, il n’a durant toute son existence, ménagé aucun effort, au prix même de sa vie quand la situation l’exigeait, pour la promotion et le rayonnement de la communauté Léboue et de Rufisque.

Père du Colonel Gorgui Diaw, le plus talentueux gynécologue de notre pays, feu El Ndiagne Diaw qu’il m’a été donné de côtoyer, jouissait auprès de tous, d’un grand respect et d’une grande considération.

En outre, la reconnaissance de ses qualités exceptionnelles lui a valu d’être nommé, durant de nombreuses années, Président du Conseil des Notables de Rufisque.

De Feu Baye Mandiaye Wade ravi à notre affection, quelques jours seulement après son intronisation, en 2005, dans la fonction hautement éminente de Grand Serigne de Teungue Guedj, je garderai toujours l’image d’un homme courageux, loyal, fortement attaché aux valeurs de la République et aux traditions léboues.

Plus que par son privilège de naissance, ses hautes qualités de grand fédérateur avaient prévalu dans l’élévation au rang si élogieux de Grand Serigne du père de Mbaye Ndiaye Wade, un des organisateurs ici présents, de cette importante cérémonie. Il me plaît de saluer au passage.

Très tôt engagé en politique aux côtés d’abord de Feu Alioune Badara Mbengue, talentueux ministre, député et ambassadeur sous les magistères des Présidents Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf, et ensuite de mon illustre prédécesseur Maître Mbaye-Jacques Diop, Baye Mandiaye, comme nous l’appelions affectueusement, se distinguait par sa courtoisie et son engagement militant dans toutes les causes de Rufisque qu’il aimait tant.

Monsieur le Président,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Le temps d’un discours, aussi long soit-il, ne suffit guère pour dire et magnifier, à leur juste valeur, tous les hauts faits de ces défuntes personnalités.

Au demeurant, je voudrais solliciter votre indulgence pour avoir très certainement omis des pans de leurs œuvres qui méritaient d’être évoqués à cette occasion.

En tout état de cause, nous notons que, longtemps après leur disparition, leur cité reconnaissante continue de les pleurer, car ils ont incarné, de leur vivant, les vertus cardinales de notre société.

Aussi, méritent-ils plus que jamais de nous tous, une reconnaissance à la dimension des actes riches d’enseignement qu’ils ont pu poser et que nous avons rappelés ci-avant.

C’est le lieu de lancer, à nouveau, un appel pressant à nos historiens, d’ici et d’ailleurs, sur l’urgence et la nécessité de revisiter la vie et l’œuvre des illustres filles et fils de Rufisque aujourd’hui disparus. La capitalisation de leurs expériences et de leur contribution dans la construction de notre cité, voire de notre pays demeure un impératif.

Je réitère, à cet effet, toute la disponibilité du Conseil municipal de la Ville de Rufisque à les accompagner dans ce travail de mémoire, afin que les œuvres consentis par d’illustres concitoyens aujourd’hui disparus ne tombent à jamais dans l’oubli.

Monsieur le Président,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

Je ne saurais terminer cette adresse sans magnifier, à nouveau, cette belle initiative du Collectif général des Lébous de Rufisque et Banlieue qui œuvre inlassablement à préserver la culture, les traditions et les valeurs léboues.

Cet évènement figurera désormais, en bonne place, dans l’agenda culturel municipal et je voudrais, ainsi, par ma voix, vous assurer du soutien constant du Conseil municipal, pour qu’il soit un grand rassemblement de communion digne de Rufisque.

J’associe à ces remerciements tous les parents, amis et alliés de feux Mame Birame Ndoye, El Hadji Baye Mandiaye Wade, El Hadji Sangué Dieng et El Hadji Ndiagne Diaw, et à tous ceux qui ont bien voulu s’associer à ces hommages.

Pour terminer, je convoite du Tout Puissant d’une part que leurs âmes reposent éternellement en paix au Paradis et d’autre part que cette manifestation soit couronnée de succès.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

 

Le budget de la ville de Rufisque adopté à 6 684 305 495 F CFA

le budget de la Ville de Rufisque, exercice 2017, est adopté en recettes et en dépenses à la somme de 6 milliards 684 millions 305 mille 495 F CFA dont 5 368 969 378 FCFA, en fonctionnement, et 1 315 336 117 FCFA, en investissement.

RUFISQUE : Une Ville en mutation (Cellule de Com)

QUAI DE PÊCHE RUFISQUE

Nos Visiteurs

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
56
Hier :
529
Semaine :
2389
Mois :
9867
Total :
304102
Il y a 3 utilisateurs en ligne
-
3 invités
se_module_calendrier_76 - style=default - background=
<<   201609<20178 septembre 2017 >201710   >>201809
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
76201709

Ville de Rufisque